Plan Autisme 4 - eNorme
653
post-template-default,single,single-post,postid-653,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Plan Autisme 4

Plan Autisme 4

Les principales mesures du 4e Plan Autisme sont présentées le 6 avril 2018 par le Premier ministre. L’accent est mis sur le diagnostic précoce, avec l’inauguration d’un forfait adapté pour les familles, et sur la scolarisation des personnes autistes pour un total de 344 millions d’euros sur 5 ans.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/diagnostic-ecole-emploi-les-principales-mesures-du-plan-autisme-de-344-millions-d-euros_122836

« Il faudrait que dès 2019, (les enfants atteints d’autisme nés en 2018 puissent) avoir accès au dépistage et au forfait d’intervention précoce, et que cette génération dépistée le plus tôt possible puisse intégralement entrer à l’école en 2021 ».

 

Et pour les enfants nés en 2010, qui ont donc 7ans, peut-on espérer un diagnostic en 2019 ? Soit pour ces 9 ans ??

 

« à partir du 1er janvier 2019, d’un « forfait d’intervention précoce » qui permettra de faire prendre en charge par l’Assurance-maladie des séances avec des thérapeutes (psychomotriciens, ergothérapeutes, neuropsychologues …), dès les premiers troubles détectés et avant le diagnostic officiel. Lors des examens médicaux obligatoires à 9 mois et 24 mois, les médecins devront « vérifier le minimum » et alerter sur un trouble psycho-autistique. »

 

et oui ! cela paraît aberrant mais même pour un enfant ayant un « retard de développement psychomoteur », les séances de psychomotricité ne sont pas remboursées ! sachant qu’on parle de 2 séances par semaine en moyenne à 50€ et que c’est un élément primordial pour son développement. N’oublions pas que les mères aménagent, réduisent leur temps de travail ou arrêtent de travailler, et se retrouvent dans des situations précaires si elles n’ont pas la chance d’évoluer dans un milieu aisé. Vivement le 1er janvier 2019 : nous allons pouvoir faire de l’ergothérapie, voir un neuropsychologue, renforcer ses séances de psychomot ! 

 

REPIT POUR LES FAMILLES. « Le gouvernement veut créer une « plate-forme de répit » par département. Ces structures permettront des gardes temporaires (quelques heures ou jours) des enfants ou des adultes autistes, afin que leurs familles puissent se reposer ou partir en vacances. »

 

Actuellement ; Une aide spécialisée coute à une famille environ 30€ de l’heure. Non pris en charge évidemment… heureusement que certain sont entourés de leur famille pour avoir un peu de « répis ». L’été dernier, le premier séjour d’Emile de 5 jours (4 nuits) à couté 300€ + 300€ liés au coût de l’animateur supplémentaire. Double peine pour les familles.

 

« Scolarisation : plus d’enseignants formés et plus d’inclusion. De nouvelles classes spécialisées doivent être ouvertes en primaire, au collège et au lycée, et l’accompagnement des enseignants doit être renforcé. »

 

Ne pas parler d’inclusion si les classes sont spécialisées et que ces enfants sont à l’écart des autres élèves : s’ils ne sont pas inclus dans les classes « ordinaires ». Mais l’initiative est bonne, reste à voir comment s’articule le reste de la prise en charge thérapeutique. Les différentes séances thérapeutiques (psychomot, orthophoniste, ergothérapeute, kiné etc.)  se feront au sein de l’école ? Qui fera les allers-retours, la mère ?

 

 

 

#handicap #retard de développement #errance diagnostic #retard des acquisitions inexpliqué

#maladie rare #maladie génétique #ReseauENorme #ParentsDifférents #Hors norme #enfant différent

#autisme #autiste #inclusion #enorme

 

Aucun commentaire

Publier un commentaire